mercredi 19 avril 2017

DON : «Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes»

DON : «Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes»

Didier Ollé-Nicolle, entraîneur d'Orléans, a accepté une petite interview. L'ancien coach du VAFC (2000 à 2003) est de retour en Ligue 2 depuis décembre 2016.

Bonjour Coach !

10 ans après votre dernier passage en Ligue 2, vous revenez et vous affrontez un défi de taille. Pourquoi Orléans avec cette mission de maintenir le club en Domino's Ligue 2 à la fin de la saison?

Bonjour, j'ai accepté d'une part le projet d'Orleans parce que j'étais libre, après le dépôt de bilan de Colmar, mon dernier club. Et malgré sa dernière place à l'issue des matchs aller j'ai apprécié la rencontre avec Monsieur Bouton, Président du club.
Pour avoir vu jouer cette équipe j'ai estimé qu'elle avait les moyens de se sauver et j'ai eu envie de relever ce challenge. 
Pour finir, pour avoir entraîné en Ligue 1 puis à l'étranger (Neuchâtel Xamax, Apollon Limassol, l'Usma Alger, l'Equipe Nationale A du BÉNIN...) et après mon passage à Nice, j'avais envie de retrouver le football pro français . 

De 2000 à 2003, vous étiez l’entraîneur du VAFC, quels souvenirs gardez-vous de cette aventure ?

Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes, que ce soit du club où nous avons ensemble avec les dirigeants, éducateurs, joueurs et supporters rebâti un club en souffrance après l épisode VA/OM. Malgré une situation financière chaotique on a réussi à faire remonter ce club en National et le repositionner à la porte du professionnalisme. 
J ai eu la chance de travailler avec des gens merveilleux de Jean louis Borloo à Ghislain Hanicote, Léon Desmenez, et tous les autres... pour n'oublier et vexer personne ! Des jeunes joueurs qui ont mouillé le maillot et permis de redorer le blason rouge et blanc... 
Merci messieurs Henneuse, Lambay, Mater, Clement-Vigier, Toraman, Cadiou, les frères Lachaab, Traore, Lacam, Silvestri, Jaquesson, Savigny, Mercier, et tous les autres... d'avoir partagé cette superbe aventure sportive et humaine.

Lors de votre passage, vous avez remonté VA en National, vous avez même loupé de peu la montée en Ligue 2, avant d’être remplacé par Daniel Leclercq. Êtes-vous déçu d'avoir loupé cette montée à 6 points ? Un regret d'avoir été remplacé par DL ?

J'ai quitté ce club en 2003, et c'est moi qui l'ai décidé alors qu' il me restait 3 ans de contrat pour 3 raisons :
- tout d'abord parce que le Président Jean louis Borloo quittait le club pour raisons ministérielles, alors qu'il m'avait laissé bosser en totale confiance.
- je voulais laisser le club en bonne position et ne voulais pas faire l'année de trop, par crainte aussi que sans notre Président emblématique les moyens financiers disparaissent....ça a d'ailleurs failli être le cas quelques mois plus tard et il a dû appeler Mr Decouriere à la rescousse ! Je pense que j'aurais aussi aimé travailler avec lui.
- enfin Nîmes Olympique m'avait sollicité et pour raisons professionnelles et familiales, c'était important que je bouge. Mr Borloo a compris et accepté de me libérer malgré son insistance pour que je reste à VA...
J'avoue l'avoir parfois regretté tellement j étais bien à VA !

Ce vendredi vous faites votre retour à Valenciennes, mais dans une autre enceinte, celle du Stade du Hainaut. Quelle sera votre réaction ?

C est la première fois que je vais revenir à Valenciennes et ainsi découvrir votre nouvelle enceinte, mais vendredi je serai votre adversaire et chaque camp va tout donner pour remporter ce match...et après on restera de vrais amis... 

Aujourd'hui, quel regard portez-vous sur VA et ses supporters ?

Je garde de merveilleux souvenirs de Nungesser et de la tribune de fer, de son public passionné, des VA VA VA... qui grondaient de nos gradins quand l'équipe avait besoin de son soutien ou lors des soirs de victoires... et j'avoue avoir toujours été bien reçu en visiteur que ce soit avec Nîmes, Châteauroux ou Clermont.
Merci pour tout et à tous Valenciennois, vous m'avez souvent manqué car cette ferveur et cette chaleur il n'y a sincèrement que dans le Nord qu'on les ressent. (bien que je garde le même sentiment envers les Auvergnats qui m'ont aussi bien adopté).

Didier Ollé Nicolle, Merci d'avoir répondu à nos questions, Merci pour ce que vous avez fait à VA, vous qui faites parti de l'histoire de notre club. 
Nous vous souhaitons, à vous et à votre équipe, le maintien en Domino's Ligue 2 à la fin de la saison.

Partagez "DON : «Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes»" via:

DON : «Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes» DON : «Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes» DON : «Je ne garde que de très bons souvenirs de Valenciennes»